Remodelage du Makro d’Alleur

svr03Le magasin Makro d’Alleur entend devenir le cash & carry du futur. Le magasin qui a rouvert ses portes teste de nouveaux concepts pour les déployer ensuite dans les autres magasins. Le remodelage du magasin se veut fonctionnel mais vise aussi l’amélioration de l’expérience shopping.

Datant de 1971, le magasin d’Alleur est, à une exception près, le plus vieux Makro de notre pays. Le magasin avait grandement besoin d’un bon coup de fraîcheur. Les sols et les plafonds tout comme le mobilier ont été entièrement renouvelés. Durant les travaux, le cash & carry est resté opérationnel, les clients ont pu s’approvisionner dans une tente installée sur le parking.

Plus d’espace dédié à l’expérience
svr11Quelles sont les nouveautés de ce magasin? Dans le numéro du mois de mars de StoreCheck Magazine, le general manager de Makro Cash & Carry Belgique, Jean-Luc Tuzès, avait déjà levé un coin du voile (voir ici). Makro définit plus largement le profil de ses clients et y adapte son concept de magasin en conséquence. La clientèle de Makro est relativement hétéroclite et se compose d’entrepreneurs de tous poils. On voit ainsi des professionnels de la rénovation et de l’aménagement de jardins qui passent tôt le matin au Makro Drive-in prendre le matériel dont ils ont besoin pour leurs chantiers. Mais on rencontre aussi des patrons de PME et des indépendants qui s’approvisionnent chez Makro en fournitures de bureau, papiers, matériel informatique, équipement de téléphonie ou chaises de bureau. Ils combinent généralement leur visite avec des “achats de loisirs” ou des achats destinés à la vie privée et au ménage. Voilà pourquoi Makro veut permettre une expérience shopping non seulement fonctionnelle mais aussi conviviale et agréable. Le magasin a d’ailleurs été repensé en tenant compte du feed-back donné par les clients de Makro.

Ambiance de marché
En se dirigeant vers le rayon food, les clients passent d’abord par la boulangerie. Elle est totalement ouverte: désormais, tout le monde peut voir comment le pain est cuit sur place. Le rayon des fruits et légumes dégage une authentique ambiance de marché. On y achète les produits par cageot ou au kilo. Les tout nouveaux frigos muraux mettent plus en valeur les produits emballés. Nous découvrons une belle poissonnerie avec un personnel au comptoir comme sur le marché. L’assortiment de viande est très étendu. Ici également, les emballages ont été adaptés parce qu’à l’heure actuelle, chaque membre de la famille ne mange pas toujours la même chose. Quel distributeur peut se targuer de proposer 500 emballages de viande différents? Il y a en plus un réfrigérateur distinct pour la viande de bœuf ‘dry aged’. 450 références de produits locaux sont venues s’ajouter au rayon food, c’est très large. Les produits italiens y ont également leur place – ce qui n’a rien d’extraordinaire bien sûr en région liégeoise – avec quelque 450 références. Et l’on ne vous parle pas du large assortiment de vins…

Digitalisation
Dans chaque catégorie, outre les marques connues, une marque de distributeur est aussi chaque fois proposée en alternative: d’Aro (meilleur prix sur le marché, articles de base pour tous les jours) à Fine Life (qualité de marques nationales, produits innovants avec une plus-value). Le client trouve rapidement sa voie parmi les différentes catégories de prix grâce à des indications de prix claires et univoques (le rouge se réfère systématiquement à une promo) et la subdivision des produits en catégories de rapport qualité-prix Good, Better & PRO. Pour accompagner le mieux possible les clients dans leur expérience d’achat, Makro mise fortement sur la digitalisation: le wifi est disponible partout et les clients peuvent rechercher un complément d’information sur des écrans tactiles dits ‘smart assistant’ à cinq endroits différents du magasin. Ils peuvent notamment obtenir des conseils quant au meilleur matelas ou meilleure imprimante répondant à leurs besoins précis. Les treize caisses permanentes (quatre caisses mobiles sont également mises en service lors des grosses affluences) ont été entièrement rénovées. Désormais, les caissières travaillent debout. Tous les collaborateurs ont reçu une formation poussée ainsi que de nouveaux uniformes pour mieux les reconnaître. Les vendeurs qui sont aussi les points de contact des clients sont désormais vêtus de jaune tandis que les collaborateurs de la logistique portent une tenue bleue. (svr)

Une version plus étendue de cet article est à lire dans le StoreCheck Magazine.

Jean-Luc Tuzès (Makro): « Une offre ciblée pour chaque profil de client »

RU MAkro Wommelgem 005

Jean-Luc Tuzès (Makro): « L’offre chez Makro est la plus étendue sous un même toit de Belgique. »

Makro Cash & Carry a fait ses devoirs et est fin prêt pour l’avenir après une réorientation stratégique. Cette évolution sera bientôt visible dans un magasin entièrement rénové à Alleur, mais le General Manager Jean-Luc Tuzès lève d’ores et déjà un coin du voile pour StoreCheck.

« Nous allons tabler plus explicitement sur les différents profils de nos clients. Comme vous le savez, un trait typique de Makro est que nous répondons aux besoins à la fois professionnels et privés de nos clients. Outre les professionnels, nous accueillons aussi des familles, mais elles n’achètent évidemment pas 5 kg de viande ou une palette de boissons rafraîchissantes. Nous élaborons des conditionnements adaptés et une communication ciblée pour chaque groupe de clients. Mieux servir les professionnels et les familles compte tenu de leur comportement d’achat: tel est notre objectif. »

Des opportunités originales
D’où le slogan de Makro: « achetez comme un pro », même si c’est pour la famille. « L’offre disponible sous un même toit chez Makro est de loin la plus étendue de Belgique, dans la catégorie ‘food’ comme ‘non-food’. Saviez-vous, par exemple, que Lire la suite