Le Spar de Wespelaar allie expérience et productivité

_6110704834Le supermarché tout juste rénové d’Ingrid De Koster et Arthur De Greef ne manque ni d’espace, ni de lumière. Le magasin propose à ses clients une expérience unique, mais veille également de près à la productivité.

En nous remémorant une précédente visite, nous nous souvenons encore de l’escalier délabré en bois conduisant au petit bureau dépourvu de fenêtres. Les choses ont bien changé aujourd’hui: il a été remplacé par un vaste bureau doté de grandes baies donnant sur le magasin. « Confort, tel est le maître mot que nous avons en permanence gardé à l’esprit lors Lire la suite

Proxy Delhaize goes ‘urban’: la vitesse est essentielle

La zone de caisse privilégie la vitesse.

La zone de caisse privilégie la vitesse.

Une bonne année après le renouvellement du concept Proxy Delhaize, il existe à présent également une version urbaine de cette formule de magasin. Au travers de deux circuits, cette formule vise tant les passants pressés que les clients locaux. Son concept de sandwicherie innovant saute aux yeux.

« Depuis le lancement à Denderhoutem l’an dernier, ils sont plus de 20 indépendants à avoir opté pour le nouveau concept Proxy Delhaize et les chiffres atteignent désormais plus du double du résultat escompté », raconte avec beaucoup d’enthousiasme Kris Volckaert, VP Affiliated Supermarkets. « Chaque magasin transformé affiche une croissance à deux chiffres. Dans l’intervalle, le pipe-line est déjà bien rempli jusqu’en 2016. Ce sont en définitive les indépendants qui déterminent le rythme des ouvertures. Notre relation avec nos entrepreneurs affiliés se conjugue à la première personne du pluriel. Nous ne sommes pas un groupe de franchisés qui Lire la suite

Proxy Groen Kwartier Anvers: magasin sur un site historique

Proxy Berchem 032

Peter van Reeth (Proxy Groen Kwartier Anvers): « Comment se démarquer de la concurrence? J’ai pour devise: occupe-toi de toi et pas des autres. Je compte avant tout miser sur le frais, le frais et encore le frais. »

Après avoir tenu un supermarché de proximité dans une commune rurale pendant plus de 25 ans, Peter van Reeth a pris la direction d’un Proxy en plein cœur de la ville. Pourquoi avoir déplacé son terrain d’action de Stabroek à Anvers? Quelles différences l’entrepreneur observe-t-il entre ses anciens et nouveaux clients? StoreCheck Magazine est allé jeter un coup d’œil.

« J’avais laissé entendre à Delhaize que j’étais prêt pour un nouveau défi, » raconte le gérant Peter van Reeth. « Delhaize m’a proposé de venir visiter l’emplacement d’un futur Proxy à Anvers. Je suis immédiatement tombé sous le charme de cet espace commercial aménagé dans Lire la suite

Tout le monde grignote un gâteau qui ne s’agrandit pas

smatchSelon les chiffres du bureau Nielsen, notre pays compte 251 magasins d’alimentation par million d’habitants. C’est beaucoup moins que l’Allemagne avec ses 340 points de vente mais bien plus que les 222 aux Pays-Bas et que les 204 en France. Bref, le Belge est relativement gâté en matière de supermarchés et supérettes.

Il y en a plus qu’assez, voire trop selon certains. Ce qui n’empêche pas plusieurs chaînes de continuer à ouvrir de nouveaux points de vente. Une politique d’expansion aveugle? Cela finira par faire des victimes. Et par définition, pas des moindres.

Pas de croissance en volume
« Les grands acteurs sont en effet confrontés à des marges d’exploitation moins élevées, mais tant qu’il y a des volumes, ils peuvent compenser celles-ci grâce à Lire la suite

Pol Joly (Carrefour market): « Quand vous passez à la caisse, ils passent à table! »

Pol Joly (Carrefour market Marche)

Pol Joly (Carrefour market Marche): « L’idée était de mettre en œuvre une opération citoyenne, en faveur des plus défavorisés. »

Au printemps dernier, les trois Carrefour market de la région de Marche-en-Famenne ont mené une opération marketing aussi innovante que citoyenne. Slogan de l’opération: « Quand vous passez à la caisse, ils passent à table. » Concept limpide: par tranche d’achat de € 60, un repas était offert au Resto du Cœur de Marche. L’opération a connu un succès qui a dépassé toutes les attentes! Pol Joly, le franchisé qui exploite les Carrefour market de Marche, Hotton et On, nous explique comment tout cela s’est déroulé.

« Printemps dernier, entre mars et mai, nos clients ont découvert une action de solidarité innovante dans leurs points de vente, » raconte Pol Joly. « L’idée était de mettre en œuvre une opération citoyenne, en faveur des plus défavorisés. Nous offrons déjà nos invendus deux fois par semaine au Resto du Cœur de Marche – ce que peu de nos client savent, d’ailleurs. Cette fois, nous allions les impliquer directement: durant trois mois, nos clients étaient invités à remplir une carte solidaire, à raison de un cachet par tranche d’achat de € 20. Trois tampons correspondaient à Lire la suite

Laurent Verheylesonne (Sequoia): « Une offre complète et savoureuse, alternative à la distribution classique »

Laurent Verheylesonne (Sequoia)

Laurent Verheylesonne (Sequoia): « Notre objectif est de disposer au plus vite de 6 à 7 magasins en propre avant de nous ouvrir sur la franchise. »

Le 4e point de vente Sequoia a vu le jour en juin dernier à Wavre. Il s’agit d’un 300 m2, le plus petit des magasins de proximité d’une enseigne bio qui continue à nourrir des ambitions d’extension territoriale. Laurent Verheylesonne, responsable Marketing & Communication nous a fait découvrir le dernier-né de la famille Sequoia.

Il aura fallu quatre années entre l’ouverture du Sequoia Waterloo (en 2010) et l’inauguration du Sequoia Wavre. Quatre ans pour parcourir la vingtaine de kilomètres qui séparent Wavre de Waterloo, c’est un peu long, non? Laurent Verheylesonne: « Ces quatre années nous ont permis de professionnaliser toute notre organisation, et d’assimiler toute la logistique frais développée au sein de notre enseigne de Waterloo. Et de mettre en place une organisation adéquate, incluant des services centraux (Achats, Marketing, etc.), ainsi qu’une stratégie de développement humain basé sur un management participatif et la formation des équipes. La cuisine-traiteur a également constitué un important apprentissage. Alors non, je dirais que ce n’est pas bien long! »

Votre objectif: ouvrir un magasin par an!
Laurent Verheylesonne: « Sequoia, c’est désormais 4 magasins bio: Uccle, Stockel, Waterloo et Wavre. Avec Sequoia Wavre, nous validons notre modèle compact de magasin de proximité, explique le responsable Marketing de l’enseigne. Il complète notre offre de supermarché tel que nous l’avons développé à Waterloo. Notre objectif est Lire la suite

Arnaud Hermesse (Loterie Nationale): « Le géomarketing doit combler les lacunes dans le retail »

Arnaud Hermesse

Arnaud Hermesse: « Le point de vente idéal? Un où il y a beaucoup de trafic, où les produits sont bien visibles, et qui n’est pas trop proche d’un autre point de vente, afin d’empêcher que celui-ci n’aspire les clients. »

Depuis près de deux ans, la Loterie Nationale utilise le géomarketing (en collaboration avec Geoconcept) pour trouver des points de vente pour ses différents produits. Un besoin qui se fait sentir maintenant que le nombre de kiosques diminue et qu’il y a aussi moins de personnes qui se rendent dans les kiosques. Arnaud Hermesse, directeur des ventes, explique.

Lorsque les kiosques sont en difficulté, la Loterie Nationale en pâtit également. Traditionnellement, les kiosques sont importants dans la vente des produits de la Loterie Nationale (tels que Lotto, Euro Millions et les différents produits à gratter ‘instantanés’). Pour les librairies, la Loterie Nationale est un partenaire intéressant. Arnaud Hermesse, directeur des ventes, indique que le tiers du chiffre d’affaires de ces magasins est réalisé avec les produits de la Loterie Nationale. Les deux tiers restants sont répartis à parts égales entre les produits de presse et les produits du tabac. « Nous avons différents points de vente », explique Arnaud Hermesse. « Les plus importants sont les marchands de journaux, mais nous y rencontrons des problèmes. Chaque année, nous perdons environ 100 kiosques dans notre pays et ce, pour plusieurs raisons. Il y a de moins en moins de personnes qui achètent encore des journaux. Elles lisent le journal via Internet ou prennent un abonnement. Et il y a aussi de moins en moins de gens qui fument. »

Lire la suite

Kristof Spegelaere (Spegelaere Supermarkten): « Petitesse d’échelle et caractère local sont des atouts »

FDS SC Despegelaere Eernegem

Kristof Spegelaere: « Nous avons toujours accordé une grande importance au contact personnalisé avec les clients. »

Comment une chaîne locale de supermarchés indépendants gérant quatre magasins propres en Flandre occidentale fait-elle pour survivre dans le marché actuel? De quels atouts une entreprise familiale indépendante peut-elle jouer dans le paysage actuel de la distribution? Est-il possible d’échapper à la guerre des prix menée par Colruyt, Albert Heijn et les discounters? Comment aborder la modernisation du parc de magasins? À quoi ressemblera l’avenir de la distribution? Kristof Spegelaere de Spegelaere Supermarkten affronte toutes ces questions avec optimisme.

« Le changement de dénomination de Fresh Spegelaere en Spegelaere Supermarkten ne veut pas dire que nous accordions moins d’importance au frais qu’avant », souligne Kristof Spegelaere. « Nous n’oublions pas que notre solide réputation dans la région repose en grande partie sur cette promesse. Ce nouveau nom s’inscrit simplement dans notre changement d’image. Nous voulons que les touristes en visite à la Côte, qui ne nous connaissent pas de longue date, voient Spegelaere comme un supermarché à part entière et non comme un commerce spécialisé dans le frais. Nous avons décidé de modifier notre image afin de Lire la suite

Stéphane Génicot au travail chez ITM

Qu’est-ce qui vous a décidé à franchir le pas vers une nouvelle fonction ?

Ayant eu la chance de parcourir les différents métiers de vente, achats et marketing dans le groupe Delhaize pendant plus de vingt ans, je souhaitais renforcer mon expertise et ma connaissance de la distribution dans un grand groupe international au fonctionnement très différent et à taille humaine au niveau local.

Pourquoi avez-vous choisi cette société ?

Le groupement Intermarché possède un projet d’entreprise fort et un fonctionnement atypique dans le secteur de la grande distribution en Belgique.:Favorisant le développement individuel, la culture entrepreneuriale et les relations humaines, le groupement Intermarché a la capacité permanente de se remettre en question et a su recentrer sa stratégie pour l’avenir autour du client. Les valeurs d’Intermarché comme la proximité, les prix bas et la taille humaine m’ont séduits et m’ont déjà fait comprendre ce que « devenir Mousquetaire » signifiait. Lire la suite