Petit-déjeuner : les alternatives saines abondent

thNous connaissons tous l’importance de commencer sainement la journée. Les études à ce sujet ne cessent de nous le rappeler. Il ressort pourtant de la dernière Enquête de consommation alimentaire nationale en date (2014-2015) que seuls 71% de la population prennent un petit-déjeuner chaque jour et qu’un peu moins de quatre Belges sur cinq (78%) le font régulièrement (au moins cinq jours par semaine). Autrement dit, une personne sur quatre saute régulièrement le petit-déjeuner. Nous pouvons et devons faire mieux.

“L’enquête révèle d’importantes disparités suivant les tranches d’âge”, fait remarquer Jeroen Peeters (Alpro). “On voit par exemple que le pourcentage de personnes prenant ‘régulièrement’ le petit-déjeuner est le plus élevé dans les tranches d’âge les plus jeunes de 3 à 5 ans (89,8%) et de 6 à 9 ans (91,1%). Ce pourcentage baisse fortement chez les adolescents de 14 à 17 ans (67,2%) et les jeunes adultes de 18 à 34 ans (69%) avant de remonter chez les 51-64 ans (83,4%).” Fait étonnant, le groupe qui a le plus besoin d’énergie, à savoir les adolescents, fait souvent l’impasse sur le petit-déjeuner. Certains jeunes enfants démarrent aussi la journée le ventre vide.

Kris Henderickx (Vondelmolen): “En moyenne, un enfant sur huit part à l’école sans avoir mangé, malgré tous les effets néfastes que cela peut avoir. Par exemple, des problèmes de concentration, une baisse des performances, une influence négative sur le reste de la classe, voire même des troubles du comportement. Les gens sous-estiment l’énergie dont les enfants ont besoin pour passer la journée à l’école dans de bonnes conditions. Notre corps est bien sûr capable d’emmagasiner de l’énergie et d’aller puiser dans ces réserves ultérieurement, mais pour que ce processus se déroule correctement, il faut procurer au corps l’énergie nécessaire sous la forme et au moment où il en a besoin.” Le matin, alors que huit à douze heures se sont écoulées depuis le dernier repas, semble quand même un moment bien approprié…

Les marques et les distributeurs comblent ce besoin d’énergie avec un large assortiment de produits et d’alternatives pour le petit-déjeuner. Un petit-déjeuner sain se compose d’ingrédients provenant de tous les groupes de la pyramide alimentaire. Sophie Ponet (Kellogg’s): “Un petit-déjeuner équilibré procurant au moins 20% de l’apport recommandé en énergie et nutriments essentiels permet de démarrer la journée du bon pied. Les études montrent que les nutriments essentiels qui ne sont pas ingérés au petit-déjeuner ne sont pas compensés par les autres repas pris au cours de la journée. Chez les enfants et les adolescents, le petit-déjeuner fournit par exemple 30% de la quantité exigée de vitamines B1 et B2 et de calcium. Le petit-déjeuner est aussi un important pourvoyeur de fibres.”

Les Belges restent des amateurs de pain, surtout au petit-déjeuner, et il n’y a rien de mal à cela. Le pain est en effet une excellente source d’énergie et renferme de nombreux nutriments utiles, tels que des fibres, des vitamines et des minéraux. Mais le mieux est encore de varier les plaisirs. Les céréales forment alors une alternative évidente. Une autre bonne alternative est le pain d’épices. Et les produits laitiers sont eux aussi disponibles en une infinité de variantes. Alpro, qui s’est d’abord spécialisée dans la transformation du soja en boisson végétale, dispose aujourd’hui d’une vaste gamme d’alternatives végétales aux produits laitiers à base de divers ingrédients.

Vous voulez en savoir plus sur le petit-déjeuner ? Souscrivez donc un abonnement à StoreCheck ! Envoyez votre demande à info@storecheck.be avec la mention ‘petit-déjeuner’.