“Les salades à tartiner: moteur important du rayon frais”

thLa créativité au niveau des garnitures pour le pain: voilà également une manière pour les détaillants d’apporter une plus-value à l’assortiment du frais. Emmanuel Maroy, directeur du marketing chez Hamal Signature, en est convaincu. Il voit les salades à tartiner comme un moteur de croissance en matière de garnitures pour le pain. “La grande variété permet au client de sortir de sa routine quotidienne et de ressentir encore davantage de plaisir en dégustant sa tartine.”

Quelles possibilités les salades à tartiner offrent-elles?
Emmanuel Maroy: “Nous vivons à une époque où le consommateur veut plus que jamais varier ses repas. C’est pourquoi il souhaite non seulement de la variété au niveau des pains qu’il déguste, mais il a également les mêmes attentes pour ce qui concerne la garniture. A cet égard, le potentiel qu’offrent les salades à tartiner est souvent sous-estimé. En jetant un œil à notre offre, vous verrez que ce rayon recèle de nombreuses opportunités.”

Pourquoi la catégorie a-t-elle encore beaucoup de potentiel de croissance?
“Pas moins d’un Belge sur deux consomme chaque jour une tartine agrémentée d’une garniture salée. Malheureusement, 60% des Belges considèrent cette tartine comme une routine ennuyeuse. C’est précisément pour cela qu’il faut stimuler le consommateur à sortir des sentiers battus. Notamment grâce à leur grande variété, les salades fraîches sont synonymes de garniture généreuse et savoureuse, mais aussi de plaisir accessible. Elles sont gage de variété et de créativité sur votre pain. Cette catégorie basée sur l’impulsion a donc encore un gros potentiel de croissance.”

Comment le commerçant répond-il le mieux aux besoins de son client?
“Il est tout d’abord important de miser sur les salades fraîches, car elles contribuent fortement à l’expérience du frais. Ce n’est pas pour rien que 25% du marché sont encore achetés à la boucherie. Généralement, ces salades sont encore servies à la demande, mais à l’heure actuelle, elles sont également proposées préemballées tout en veillant à mettre l’accent sur le ‘fait maison’. Nous alimentons ce segment au travers des marques Hamal et VH. Puis il y a aussi le libre-service au rayon charcuterie. Nous souhaitons activer et innover dans ce rayon au travers de la marque Délio. Ceux qui savent combiner ces deux aspects ont les meilleures chances de réussite.”

Quelles sont les opportunités que les détaillants ne saisissent pas dans cette catégorie?
“Les détaillants loupent pas mal de potentiel, car ils ne tirent pas pleinement profit de l’offre des garnitures pour le pain. C’est pourquoi il est essentiel de créer suffisamment d’espace dans le rayon pour ces produits et d’observer un minimum de segmentation. Étant donné les nombreuses possibilités de choix et la grande variété au sein de cet assortiment, c’est très important. La présence d’une marque renforce la lisibilité dans le rayon. Le client peut ainsi miser sur davantage de consommation. J’enfonce en outre une porte ouverte en disant qu’une activation fréquente revêt également une importance primordiale.”