Les emballages intelligents découragent les voleurs

naamloosUne ambiance agréable pour faire ses courses, c’est ce que veulent offrir les hypermarchés et grands magasins. Une première condition essentielle, c’est de faire en sorte que les clients et le personnel se sentent en sécurité dans le magasin. Ensuite, les commerçants veulent bien évidemment aussi protéger leur assortiment contre le vol. Où en sont nos distributeurs alimentaires en la matière, en cette année 2016? Tour d’horizon.

“En 2014, 1,19% (soit 927 millions d’euros) du chiffre d’affaires total de la vente au détail est parti en fumée pour cause de manque à gagner. Un an plus tôt, ce taux était encore de 1,16%. Et ce, alors que 0,5% (389 millions d’euros) de ce chiffre d’affaires total est consacré aux investissements dans la prévention du vol”, explique Dominique Reumers de Check Point. Notre pays figure parmi les moins bons élèves de la classe. Seules la Suède et la Turquie dépensent moins (en pourcentage) que la Belgique en matière de prévention du vol. Ces dernières années, notre pays a légèrement réduit les investissements. “C’est la conséquence notamment d’une baisse du chiffre d’affaires qui a incité les hypermarchés et les grands magasins à réaliser des économies sur d’autres fronts”, affirme Dominique Reumers.

Vol interne
Si le taux de perte actuel dans les magasins belges reste toujours trop élevé en comparaison avec la moyenne européenne, c’est dû en majeure partie à l’effet du vol interne. Il existe un tas de possibilités de remédier à ce fléau. Nous voyons par exemple que l’on investit davantage dans des systèmes de caméra proposant une meilleure image à contre-jour ou en cas de faible luminosité. “D’autre part, la traçabilité et la certitude de l’image en cas d’incident sont mises en avant. Il arrive trop souvent que l’on ne dispose pas d’images ou que les images disponibles soient mauvaises, empêchant de reconnaître la personne suspectée et d’utiliser les images. Nous constatons désormais aussi que le data mining fait son entrée dans la lutte contre la fraude. Ce système permet de détecter un comportement déviant à la caisse ou dans les variations de stock”, explique Peter D’hondt de A&E Security.

Sensibilisation à la sécurité
Le personnel du magasin peut jouer un rôle crucial en matière de prévention du vol. C’est la raison pour laquelle certains distributeurs forment leurs collaborateurs à la ‘sensibilisation à la sécurité’. Ces formations doivent les aider à agir de manière discrète et professionnelle en cas d’incidents survenant tant dans le magasin qu’à la caisse. “Ils font souvent appel à cette fin à des entreprises de consultance spécialisées”, explique Patrick Beke (Gunnebo). “Celles-ci dispensent au personnel des conseils utiles pour mieux gérer les clients agressifs, pour pouvoir reconnaître certaines situations critiques et apprendre à mieux les anticiper.”

Système de caisse automatique
Sûre et pratique, telle est aussi l’intégration d’un système de caisse automatique qui exclut les discussions en matière de manipulation d’argent à la caisse. “Les clients ne doivent plus tendre leur argent à la caissière: ils glissent eux-mêmes les billets et les pièces de monnaie dans la machine”, explique Patrick Beke.
Ce système permet à la caissière d’interpréter différemment son rôle et d’accorder plus d’attention à l’expérience du client. “En outre, cela génère moins de stress chez la caissière puisque sa caisse est normalement exacte et que sa sécurité est assurée.”

Sécurisation des articles
Alors que jusqu’il y a peu, les supermarchés et hypermarchés s’attelaient surtout à munir d’une protection antivol spécifique les articles relativement chers, ils doivent à présent tenir compte de la tendance à voler des articles de base bon marché. “Les voleurs ont en effet mis la barre moins haut: ils volent n’importe quoi”, renchérit Dominique Reumers.
Heureusement, les producteurs se montrent aussi plus inventifs dans la conception de technologies dissuasives. “Les distributeurs ne peuvent que se réjouir de l’évolution vers des emballages plus difficiles à ouvrir: plus les malfrats auront du mal à ouvrir un produit, moins ils voudront prendre de risque. De telles mesures de freinage peuvent augmenter le succès de la prévention du vol”, affirme Robert Freriks.

Vous voulez en savoir plus sur la prévention du vol ? Souscrivez donc un abonnement à StoreCheck ! Envoyez votre demande à info@storecheck.be avec la mention ‘prévention’.